Forum MacLarium Deluxe

Bienvenue sur le site du forum de l'Alliance des MacLarium Deluxe !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Nouvelle policière de moi ^^

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TheRed4



Messages : 2
Date d'inscription : 08/01/2017

MessageSujet: Nouvelle policière de moi ^^   Mer 11 Jan - 20:00

Pris pour cible


« Le monde d'aujourd'hui est dit « sécurisé » mais il y a encore beaucoup de crimes résolus ou non. Les gens ne se rendent pas compte du danger que chacun court chaque jour dans ce monde violent.Des centaines d'attentats sont stoppés mais personne ne le sait, pas même certaine forces de l'ordre.On nous a toujours tout caché pour nous « protéger ». Mais avons-nous réellement besoin d’être protégé par des hommes qui pensent avoir le contrôle?C'est a vous de le décider. Je suis poursuivi et bientôt je tomberai.Je suis un homme qui a voulu se faire entendre mais ils veulent me faire taire.Vous vous demandez sûrement qui je suis et qu'ai-je fait.Mais soyez patient vous le saurez rapidement. »

I
« Il est encore dans le bâtiment ! » m'écriais-je. Je savais que le suspect était toujours ici, il s'était passé a peine 1 minute entre le coup de feu et le moment ou j’entrais dans le bâtiment. Je commençais a monter les escaliers quand j'entendis un son strident venant de ceux-ci. Le son des pas retentissaient. Un homme courait dans les escaliers mais d'un coup plus rien plus aucun bruit. Je continuais de monter quand j'ai vu un corps étendu sur le sol pénétré par une balle de revolver dans l’abdomen. Il était trop tard pour le sauver et j'avais perdu la trace du tireur.Mon équipe arriva et je leurs expliqua ce qui s'était passé lorsqu'une équipe de fédéraux arriva et nous demanda de leur rendre compte des événements. Je trouvais bizarre que les fédéraux nous pose autant de questions mais on s’exécuta. Une fois fait ils nous demandèrent de partir.

II
Mon équipe et moi sommes rentré au commissariat de Dallas. Tout les officiers était encore sous le choc de l’événement qui s'était produit 1 heure plus tôt. Mais ils ne pouvaient rien faire car les fédéraux se chargeaient de l’enquête. D'un coup on entendit la porte s'ouvrir et des hommes en costard rentrèrent et me demandèrent. Je les suivait donc dans une salle d’interrogatoire. Arrivé a l'intérieur, ils placèrent deux hommes a la porte et fermèrent la porte a clé pour ne pas être dérangé. Je vis l'étonnement sur le visages de mes coéquipiers avant que les fédéraux ferment les stores pour que personne ne voit ce qu'il se passe dans la salle d’interrogatoire. Les 2 fédéraux qui étaient avec moi s’essayèrent et commencèrent a me poser des questions. Ils me demandèrent ce que j'avais vu dans le bâtiment lorsque j'étais encore seul a l'intérieur. Je leur répondis donc que quand je suis rentré dans le bâtiment j'ai entendu des pas venir des escaliers donc je me suis précipité dedans et qu'ensuite j'avais entendu un son strident comme un coup de feu. Qu'alors j'ai sorti mon arme et j'ai continué a monter les escaliers. Ils m'ont demandé mon arme pour pouvoir identifié si la balle qui avait été trouvée dans le corps venait de mon arme. Alors je leur ai donné sans me méfier car pour moi il y avait aucune raison d’être pris pour le tireur. Ils m'ont ensuite demandé si j'avais continué a suivre le tireur et je leur ai répondu que j'avais perdu sa trace et que je n'avais pas pu continuer. Je leur dis que mon équipe était arrivée après avoir découvert le corps. Ils m'ont ensuite dis que c'était bon et qu'ils allaient quand même envoyer mon arme dans un laboratoire fédéral pour l'étudier. Ils se levèrent et m'autorisèrent a sortir à condition que je ne dise a personne ce qu'il s'était passé pendant ces 10 minutes.

III
« Vous étés vous déjà demandé comment les fédéraux arrivaient toujours a trouver les suspects des attentats ? Ils ont toujours réussi a trouvé les suspects car en réalité ils ont toujours su ce qui allaient se passer avant tout le monde. Je ne sais comment, mais ils ont toujours su. Je n'étais qu'un simple officiers de police a Dallas avant cet événement et maintenant, je suis un de ces fugitifs que j'ai toujours poursuivis. Certains se sont fait attrapés mais d'autres ont toujours réussi a s'échapper. Malheureusement je suis un fugitif innocent et personne ne le sait a part les fédéraux car ils ont toujours tout su. »


IV

Les fédéraux étaient partis depuis maintenant 5 minutes et mes coéquipiers me demandèrent donc ce qu'il s'était passé. Je leur ai donc dis que je ne pouvais rien leur expliqué car c'est ce qu'ils m'avaient ordonnés. Ils commencèrent a se faire des films et je leur ai dis que je devait me retrouver seul car j'avais encore du mal a me remettre du fait que je n'avais rien pu faire pour le corps que j'avais trouvé. D'ailleurs je devrais arrêter de parler de corps. C'était une personne comme les autres qui était là où il ne fallait pas au mauvais moment. La victime s’appelait Jack Robinson. C'était un père de famille sans histoire, père de 2 fils qui se sont retrouvé sans mère a l'age de 7 et 10 ans. Maintenant il viennent de perdre leur père et sont maintenant orphelins. Je ne sais pas qui a tué cet homme mais je dois le trouver et le traîner en justice pour venger ses fils.

V

Je sortis donc du commissariat et rentra chez moi. J’étais seul, je me suis toujours dis que je faisait un métier trop dangereux pour avoir une famille. J’allumais la télé pour voir ce qu'il se disait. Ils parlèrent de l'assassinat qui s'était produit 2 heures plus tôt. Le président avait été assassiné pendant qu'il partait. Il était accompagné de sa femme. Il s’était pris 3 balles de fusil de précisions dans la tête. Tout laissait supposer qu'il y avait plusieurs tireur posté a 3 endroits différents. Ils commencèrent a expliquer que les fédéraux avaient déjà commencé a chercher le suspect. Je vis un des fédéraux qui m'avait interroger entrer sur le plateau de télévision et expliqua comment l'assassinat s'était passé. Il expliqua qu'il n'y avait pas 3 tireurs mais 2 et qu'ils avaient déjà trouvé un des tireurs et qu'il ne restait plus qu'a l’appréhender. Le journaliste lui demanda donc quel était le nom du tireur qu'ils avaient trouvé et l'agent répondit qu'il se nommait Lee Harvey Oswald. J'étais heureux qu'ils aient trouvé un des tireurs. Je me doutais pas encore qu'ils allaient me prendre pour cible après. L'agent expliqua qui était Lee Harvey Oswald et il reçu un appel venant sûrement de ses coéquipiers qui avaient du lui dire qu'ils avaient retrouvés Le tireur alors il s'excusa de devoir partir et s'en allât en courant. J’éteignis la télévision et repartis au commissariat en espérant que c'était bien le tireur.

VI

Quand je suis arrivé une demi-heure plus tard au commissariat, les fédéraux venaient d'arrivé avec le suspect et entrèrent dans le commissariat. Je leur emboîta le pas et d'un coup j'entendis un coup strident devant moi. Un de mes coéquipiers avait son arme levée et de la fumée sortait de l'arme. Je compris rapidement qu'il venait de tirer sur Lee Harvey Oswald. Celui-ci mourut rapidement on avait rien pu faire. Nous avons donc arrêté l'officier qui venait de tirer. Et un des officiers autour de moi appela les secours. Une équipe de médecins arrivèrent 10 minutes plus tard. Lee Harvey était mort. Nous avons donc jamais su pourquoi il avait tué le président. Je commença a me diriger vers la salle d’interrogatoire ou se trouvait l'officier qui avait tirer et je demanda ce qu'il se passait. J'étais encore sous le choc. Ils me dirent que je pouvait entrer et que l'ordre venait du chef. Je frappas a la porte et un agent m'ouvrit la porte et m'invita a entrer. Je vis donc que l'officier qui avait tirer était un de mes ami. Il s’appelait Donald Reese, il venait de New York et était arrivé au Texas 2 ans plus tôt. Il n'avait pas de famille lui non plus. Lui aussi trouvait qu'il faisait un métier trop dangereux pour avoir une famille en sécurité. Je l'aimais bien on se ressemblait beaucoup. Mais il avait tué notre seul suspect qui avait été trouvé. L'agent m'expliqua ce que Donald avait dit mais j'étais encore sous le choc et donc je n'entendis quasiment rien de ce qu'il me disait. Il vit que je me sentais pas bien et m'autorisa a partir et aller me reposer. Alors je sorti et avant que je parte il m'interpella et me dit qu'il fallait que je retourne le voir quand j'irai mieux.

VII

« Alors comment ils peuvent tout savoir ? C'est simple beaucoup d'attentats sont prévus et organisé par ceux-ci. Tout est fait pour relancer des guerres contre d'autres pays quand il trouvent que le monde est trop calme. Ils vivent pour la guerre et vivent grâce a la guerre mais il est temps que cela s’arrête. »

VIII

J’arrivais chez moi et allas me coucher. La journée avait été longue et trop mouvementée. Je n'arrivait pas a m'endormir. Je me dis que ma vie était bien trop dangereuse qu'a un moment je devrai sûrement arrêter de travailler dans ce métier trop risqué pour pouvoir enfin vivre pleinement et enfin avoir une famille. J'imaginais ma vie différente, une vie avec une femme des enfants et un métier simple et sans risque. Je me sentais bien, je découvrais cette sensation. Je découvrais l'amour. Je ne connaissais pas encore ça mais bien sur je savais que ça ne l'était pas vraiment. Mais je ressentait un peu d'amour en moi et ça me rassura, et je réussis a dormir.

IX

Le lendemain je retourna au commissariat et je vis l'agent que je devait voir. Il me fit signe de le suivre dans la salle d’interrogatoire. On entra a l'intérieur et il me rendit mon arme et me dit qu'en réalité Lee Harvey était un agent de la CIA et que le deuxième tireur aussi. Il me fit comprendre que le FBI avait aidé la CIA. Il me dit que personne devait savoir ce qu'il venait de me dire et que même lui venait de faire un faute en me l'avouant. Il m'expliqua qu'il venait de la savoir et qu'il n'acceptait pas ce genre de geste et qu'il avait compris qu'on ne pouvait pas faire confiance aux agents de la CIA et du FBI. Il m'expliqua que le FBI voulait me faire porter le chapeau et me faire passer pour le deuxième tireur et me dit qu'il fallait fuir. Il sorti avec moi de la salle d’interrogatoire et m'emmena a une voiture et me fit comprendre qu'il voulait m'aider a fuir. On commença a fuir vers le nord-est du Texas où l'agent avait une maison dans une foret. Il s'aperçut qu'il était suivi quand on était bientôt arrivé. Il s’arrêta, descendit et me dit de partir vers sa maison. A contre cœur je dus l'abandonné et je le vis se faire exécuter. Je réussis a semer les fédéraux. J’arrivai a la maison de l'agent et vis une caméra Je décida donc de faire un message vidéo et l'envoyer par message au monde entier.

X

Je vis deux hommes entrer dans la maison. Je me retourna et ils virent que le fichier vidéo venait d’être envoyé et comprirent que je venais de tout raconter. Ils m'ordonnèrent de m'éloigner de l'ordinateur et de me mettre a genoux. Un des homme se dirigeât vers l’ordinateur et dit a l'autre que c'était trop tard et lui dit de m’exécuter et qu'il allait dire que le tireur a voulu se défendre et qu'ils ont du tirer pour se défendre. L'homme tira et je me sentis tomber.

XI

« Les fédéraux nous ont toujours tout cacher y compris qu'ils étaient responsable de l'assassinat de notre cher président. Je me suis battu, j'ai vu un ami se faire arrêter pour avoir tué un de leur agent qu'ils allaient sacrifier. J'ai vu un ami se faire exécuter pour m'avoir protégé. Et j'ai surtout vu un nouveau monde, un monde en danger, un monde contrôlé par des hommes qui pensent avoir le contrôle de tout,un monde qui souffre. Notre monde. Vous devez vous poser les bonnes questions. J'ai tenté de me battre et maintenant je dénonce les injustice et la violence causé par des hommes devant cette caméra pour vous ouvrir les yeux. Mais je n'est pas peur de mourir car nous devons tous mourir un jour. Oscar Wilde a dit : « Je n'ai pas peur de la mort. Ce qui me terrifie, c'est l'approche de la mort. »





Fin

Merci d'avoir lu et dites moi ce que vous en avez pensé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valparaiso

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 28/03/2016

MessageSujet: Re: Nouvelle policière de moi ^^   Mer 11 Jan - 22:03

Wink Wink Wink Wink bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheRed4



Messages : 2
Date d'inscription : 08/01/2017

MessageSujet: Re: Nouvelle policière de moi ^^   Mer 11 Jan - 22:24

Merci bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elbenji30
Invité



MessageSujet: difficile   Jeu 12 Jan - 3:17

j'ai trouver la nouvel bien faite meme si sa a été difficile pour un lecteur du dimanche comme moi de bien comprendre l'histoire.
mais continu bon boulot
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle policière de moi ^^   Jeu 2 Mar - 21:51

Bravo, je trouve qu'il est vrai que le monde actuel est une vrai jungle organisée, et qu'il en faut peu pour que tout se renverse et éclate !

Vous qui aimez SG, il court une rumeur comme quoi les guerres au Yémen et dans le voisinage ne serait qu'une couverture pour faire peur et éloigner les gens du Golfe d'Aden, où se siturait une seagate (pour certains, cela expliquerait le mouvement de navires de guerres des grandes puissances, la raison officieuse de la présence de l'armée américaine lors du tournage de sg-1...) je ne sais pas quoi croire ^^ en tout cas voilà ^^

Sinon bravo aussi à toi TheRed4 pour l'écriture de cette histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle policière de moi ^^   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle policière de moi ^^
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest, la nouvelle série en ligne
» Teste de la nouvelle "DashBoard" Xbox 360
» Campagne D&D 3.5 Nouvelle Année
» [Rumeur] Nouvelle figs Tallarn?
» présentation nouvelle equipe : Yumi Yumi!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum MacLarium Deluxe :: Le Bistrot-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: